"Galleries are full of objects more or less interesting; I do not wish to add any more." Matthieu Laurette



DEMANDS & SUPPLIES communiqué

(Français)

 

 

 Communiqué:

DEMANDS & SUPPLIES, première exposition personnelle de Matthieu Laurette en Suisse depuis 1999 au MAMCO de Genève, va remplir du sol au plafond l'espace Silicon Malley (2,5 x 4 mètres), un artist-run space accueillant un visiteur à la fois en raison de la crise COVID-19, et va se répandre via un site de vente en ligne (www.demandsandsupplies.art), propulsé par Shopify™ et accessible depuis le monde entier.

Conçue comme une rétrospective, DEMANDS & SUPPLIES (2012—en cours) reprend l'histoire là où elle s'est arrêtée lors de l'exposition éponyme de l'artiste en 2012 à Gaudel de Stampa à Paris. Elle présente une divulgation financière complète de tous les coûts et dépenses engagés au cours des huit dernières années de pratique par Matthieu Laurette en tant qu'artiste.

« Accumulateur ou « otaku » de l’art contemporain, Matthieu Laurette est un artiste exigeant dans le sens où il arrive à incorporer au sein de son travail l’ensemble des éléments ou données qui participent à la préparation, à la production, à la présentation, à la distribution, médiation, promotion et à la réception de son œuvre. » (1)

Contrairement à Chris Burden, qui a rendu publics ses profits et pertes (Full Financial Disclosure, 1977) sous forme de « collages » décoratifs de chèques annulés, de relevés bancaires, de formulaires fiscaux qu'il appelait « dessins », Matthieu Laurette propose depuis 2012, par le biais d’un dispositif marchand, de simples contrats de deux lignes qui permettent d'acquérir ses dépenses. Plutôt que de produire ou d'exposer le moindre objet matériel, Matthieu Laurette génère un « financial exhaust » comparable à ce que le « big data » qualifie de « digital exhaust » — ses factures et ses dettes — que les collectionneurs achètent. Aujourd'hui, tout le monde peut devenir un collectionneur sur www.demandsandsupplies.art.

Comme l'artiste l'a expliqué lors d'une discussion avec Seth Siegelaub dans Frieze (2013) : « DEMANDS & SUPPLIES, se compose entièrement de contrats-disons, un contrat selon lequel un collectionneur pourrait acheter le coût de mes factures téléphoniques, les loyers de mon atelier ou un dîner avec moi et des choses comme ça. » (2)

Matthieu Laurette considère ses dépenses professionnelles de bases en tant qu’artiste comme des coûts de production qui sont ensuite doublés pour définir le prix de vente de l'œuvre, allant de 207,66 euros pour Matthieu Laurette’s 2015 mobile phone bills were purchased by ____________________________, jusqu'à 31 909,14 euros pour l'intégralité de ses dépenses de 2019. Ces œuvres, disponibles à la commande en ligne et à l'achat sur place à Silicon Malley, sont des contrats imprimés uniques au format A4 ou US letter (dimensions variables selon l'emplacement géographique du collectionneur), qui doivent être signés par les deux parties — le collectionneur et l'artiste — pour être ensuite encadrés dans un cadre d'artiste (taille : 37,5 x 29 x 3,5 cm). Pour plus de détails, veuillez nous contacter par e-mail ou visitez le site Web: www.demandsandsupplies.art.

Reportée en raison de la crise COVID-19, cette exposition marque la célébration du 5e anniversaire de Silicon Malley et sa réouverture après sept mois. Même si Matthieu Laurette omet habituellement les données biographiques dans son travail, l'artiste a suggéré d'organiser le vernissage de l'exposition le 24 août 2020, le jour même de ses 50 ans. Le projet, avec une exposition « physique » à Silicon Malley en Suisse et un site de vente en ligne accessible dans le monde entier pendant une année entière, reste exactement identique à ce qui était prévu en 2019 avant la pandémie. La présentation reprogrammée — qui apparaît maintenant aux côtés des « Galleries and Art Fairs Online Viewing Rooms » et des « Institutions generating online content » remet en question la nature transactionnelle de la visibilité et critique le caractère « en dehors de » de la culture à but non-lucratif et des artist-run spaces. Ce faisant, l'artiste met à nu les mécanismes de la consommation et de l'existence individuelles.

En 1993, Lorsqu'on lui demande dans un jeu télévisé français intitulé « Tournez Manège » de se décrire, Matthieu Laurette répond : « Un artiste multimédia. » Il explore depuis la relation entre l'art et la société avec une œuvre qu'il qualifie de « critique institutionnelle IRL ». Son œuvre cherche à montrer des incohérences ou des failles dans les systèmes imposés par le capitalisme tardif et le Spectacle.

Ce projet réduit une œuvre artistique à la liste exhaustive des dépenses nécessaires à sa propre conception. En outre, il questionne la valeur que toute personne, y compris l'artiste lui-même, peut accorder à une œuvre, dans tout ce que celle-ci peut être amenée à inclure, à dissimuler ou encore à déguiser. Réduit à des données de plus en plus essentielles pour de nombreux artistes — les données financières — DEMANDS & SUPPLIES affiche dans une séquence ordonnée de feuilles de papier A4 sur le mur, un regard cru sur ce qui est la réalité vécue d'un artiste aujourd'hui.

Silicon Malley, 2020.



(1) Arthur Fouray, I do not wish to add any more, 2020, Actes du Colloque Vues & Données, à paraître en septembre 2020, ENSP, France.

(2) Vivian Sky Rehberg, The Real World, Frieze, numéro 154, avril 2013.




 Matthieu Laurette:

Matthieu Laurette (né en 1970) a participé à la 49e Biennale de Venise en 2001 sous la direction de Harald Szeemann, et son travail a été présenté au Solomon R. Guggenheim (1998), MoMA-PS1 (2005) et au MoMA (2007) à New York, au Stedelijk (2005) à Amsterdam, Castello di Rivoli (2001) à Turin, Mamco (1999) à Genève, Palais de Tokyo (2003 & 2006) et au Centre Pompidou (1997, 2000, 2004, 2007 & 2009) à Paris. Une rétrospective de son travail couvrant plus de trois décennies sera organisée au MACVAL-Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne (Vitry-sur-Seine) en 2022.

 www.laurette.net
 www.demandsandsupplies.art
 @matthieulaurette

 

 Info:

Matthieu Laurette                                                                              
DEMANDS & SUPPLIES

 

Vernissage : 24.08.2020 17h-21h
Exposition : 25.08—20.09.2020

 

Silicon IVIalley
Artist-run space
Ave. du Chablais 18, 1008 Prilly, Suisse
www.siliconmalley.ch, salut@siliconmalley.ch, +41 77 423 30 14
 

 

Online Viewing Room: 24.08.2020—24.08.2021
www.demandsandsupplies.art

<end>